vous êtes ici : Formateurs > Maxime Defer


Maxime Defer

DIPLOMES :
■ 1999 : BAC PRO EBENISTE ( Neufchateau 88 )
■ 1997 : CAP EBENISTE
■ 2000: Atelier Céramique Bernard Defer.

Passionné d’histoire et de nature, Maxime explore l’art de la céramique en suivant une démarche ancestrale. Il réalise des pots précieux et utilisables comme il y a 3000 ans, composés des terres disponibles sur place.
Ces formes, tirées de son imaginaire, sont lissées, polies et enduites de plusieurs couches d’engobe après séchage. La rencontre avec le feu, les cendres et les végétaux sublime l’objet par des couleurs, des textures rappelant parfois le cuir, le bois, le métal, simplement la terre ou encore le ciel étoilé.
Après avoir terminé mes études d’ébénisterie en 1999 je pris d’abord le chemin des chantiers navals puis diverses entreprises de menuiserie durant cinq années.En 2004, lors d’un stage chez mon père potier depuis 30 ans, je découvre les vernis antiques ainsi que leurs fabrications. Rencontre avec Yvan Leuvasseur sur le thème de la céramique musicale. Les années suivantes furent partagées entre petits boulots et apprentissage d’une tout autre matière : la TERRE.Je suis artisan depuis Mars 2008.Désormais, je sillonne la France vers diverses expositions : Festival de céramique de Paris 11è en 2008 et 2010 , Le Lavoir , sur le thème du bol , Expolain depuis 2007 , le festival : La Ronde Des Feux à Chaource avec cuissons au bois sur place depuis 2008 . En 2012 : Exposition « artceram » à Sèvres et les tuppiniers du vieux Lyon et les arts du feu a Rennesen 2013 et 2014 .Je participe également aux marchés de potiers comme Versailles , St Sauveur en Puisaye , Salers , Langeais , le Mans , Mont dauphain , Morogues ,Treigny , Melun ... etc
Depuis 2012 je donne quelques stages sur la sigillée et interviens au CPIFAC ainsi qu'au Musée de la Cour d’ Or De Metz : tournage et cuisson avec les scientifiques .

PRESSE :
Article dans la revue de la céramique et du verre numéro : 198 sept\oct 2014 , page 47

TRAVAIL :
Mon travail consiste à réaliser des pots précieux et utilisables comme il y à 3000 ans, fabriqués avec le moins de moyens possibles. Je ramasse plusieurs variétés de terres dans différents endroits, je les affine de manières multiples afin d’obtenir des vernis, des enduits imperméables et tous différents. La pâte, elle, vient d’une carrière à tuiles située à 15km, on la traite nous même à l’atelier familial. Je tourne mes formes tirées de mon imaginaire, je les lisse, les polis puis applique plusieurs couches d’engobes après séchage. La cuisson se déroule dans un four à bois où a gaz en atmosphère réductrice ou oxydante jusqu'à 1000°.Certaines pièces demandent un enfumage vers 600°, révélant ainsi les contrastes de l’épiderme vitrifié du pot. Une technique économique et écologique !

Retrouvez son travail sur son site : http://max-defer-ceramique.fr/?Maxime-Defer

[ Dernière mise à jour le 17 novembre 2017 ]

Mentions légales - CPIFAC@2012
site designer : c u b e  D E S I G N